accueil

En cas d'urgences

Quoi de neuf ?

EXAMEN PROCTOLOGIQUE ET GESTES TECHNIQUES EN PROCTOLOGIE

La proctologie est la spécialité des maladies de l’anus et du rectum. L’une des plus fréquente pathologie est la pathologie hémorroïdaire, qui peut provoquer : saignement, douleurs, suintement, tuméfaction ou procidence. Les traitements médicaux sont parfois insuffisants, et avant la chirurgie (qui concerne moins de 10% des malades souffrant des hémorroïdes), on a recours aux techniques instrumentales qui permettent le plus souvent de soulager le malade.

Précisons tout de suite que les hémorroïdes sont une structure anatomique « normale » présente chez tout le monde. Les hémorroïdes internes ne sont pas des veines, mais un enchevêtrement artério-veineux situé sous la muqueuse. On peut quantifier leur volume par l’examen proctologique. Les hémorroïdes externes, sont des structures veineuses invisibles à l’œil nu, chez le sujet sain. Mieux qu’un long discours, le dessin suivant vous montre la localisation des hémorroïdes.

cabinet


L’examen proctologique est un examen certes désagréable, mais rapide et en principe indolore (en cas de pathologie douloureuse, on regarde sans utiliser l’anuscope).Le malade est installé à genoux sur la table d’examen, et sur les coudes (cf dessin), pour « exposer » au mieux la région anale (on peut aussi effectuer l’examen en installant le malade allongé sur le côté).

genou-pectoral


L’examen commence par l’inspection de la marge anale, puis on introduit un doigtier vaseliné dans le rectum (désagréable comme l’introduction d’un suppositoire). Puis on examine l’intérieur au moyen d’un « anuscope » (cf photo) qui est un spéculum du rectum (cela n’est pas plus désagréable que le toucher rectal).Le plus souvent, l’examen est effectué en quelques minutes seulement, et permet ainsi de faire le diagnostic des pathologies proctologiques.

Anuscopes
anuscopes


Les deux techniques instrumentales principales traitant la maladie hémorroïdaire sont les ligatures élastiques, et les scléroses par rayonnement infra rouge.

Le traitement par ligatures élastiques est un procédé qui consiste à placer un anneau élastique à la base du paquet hémorroïdaire. Le traitement comporte habituellement trois séances (car il existe 3 paquets hémorroïdaires) à au moins 15 jours d'intervalle (cf délai de cicatrisation).
Après un tel traitement, il est habituel de ressentir une sensation d'évacuation. Il faut s'opposer à cette sensation dans un premier temps (les 12 premières heures) puis aller à la selle comme d'habitude. Cette sensation de "faux besoins" est liée à la création d'une boule muqueuse intra-anale crée par l'anneau élastique. Cette sensation peut devenir douloureuse, c'est pourquoi, il est prescrit un antalgique afin de limiter celle-ci. L’anneau élastique s’élimine tout seul dans les selles, laissant une ulcération rétractile, puis une cicatrisation en 10 à 21 jours.

ligateur élastique ligateur élastique en gros plan
ligateur-elastique anuscopes


Principe de la ligature élastique
principe-de-la-ligature-elastique


Le traitement par photocoagulation infra rouge (maintenant préféré aux injections sclérosantes), consiste à effectuer des « points » de cautérisation sur la muqueuse hémorroïdaire. Ces impacts de chaleur durent ½ à 1 seconde, et peuvent provoquer un léger (et très court) échauffement, sans douleur résiduelle. On effectue plusieurs impacts au cours d’une même séance.

Photocoagulateur infra rouge
appareil-a-sclérose-infra-rouges


Liens Informations supplémentaires F.A.Q. site réalisé par Tom@ admin